07 octobre 2009

V

Les effectifs du personnel sont un sujet permanent de conversation à l'hôpital.
Les jeunes se plaignent devant la multiplication des petites tâches plus chronophages les unes que les autres et qui s'entassent comme les couches d'un mille feuille indigeste. Le patient se réincarne en plusieurs dossiers administratifs qui s'accumulent dans un casier : un dossier chirurgical, anesthésique, infirmier, administratif... C'est de la schizophrénie douce...
Les plus anciens quand à eux ne font qu'un constat plutôt péremptoire : "on était moins à l'époque, et ça tournait mieux !". La faute à qui ? Les règles ont quand même un peu évoluées depuis. L'avancée des connaissances depuis trente ans est telle que la gestion des risques a démultiplié les actes nécessaires à une prise en charge optimale.
Dans un service de chirurgie, une infirmière prend en charge dix à quinze patients ; en réanimation, elle en a quatre. Au bloc, il y a au minimum cinq professionnels de santé pour un seul patient : le chirurgien, son interne, son infirmière, le médecin anesthésiste et son infirmier anesthésiste. Parfois viennent se greffer des externes, des stagiaires infirmiers et il n'est pas rare de se retrouver à huit autour d'une seule et même personne.
Je n'échangerais ma place pour rien au monde. Je fais partie d'une caste de privilégiés parmi les paramédicaux. Et j'aime me promener dans les secteurs d'hospitalisation pour me le rappeler.

Posté par spleens à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur V

Nouveau commentaire